Palais Al-Seif



Sous le règne du Cheikh Mubarak Al-Sabah, l'importance politique et commerciale du Koweit a augmenté sensiblement, alors que Cheikh Mubarak possédait une maison donnant sur la mer, situé en face d'une écurie. Sur cette écurie, fut construit le Palais du Cheikh Mubarak, qui devint par la suite le palais Al-Seif.

Lorsque le Cheikh Mubarak a voulu construire le palais, il demanda à son ami Cheikh Khazaal Bin Merdao. Ce dernier étant une personnalité importante de "Shatt al-arabe", il envoya un architecte de Bagdad pour concevoir et construire le palais. L'architecte a suggérer au Cheikh Mubarak de construire le palais sur le terrain occupé par l'écurie, en ajoutant une aile à la partie occidentale du palais, en plus de l'agrandissement initialement prévu du bâtiment d'origine. Le sol était recouvert de tuiles jaunes, venues de ville d'Al-Imarah, qui se situe au nord de Bassorah. Les murs extérieurs, les escaliers, les arches en bois décorées de verres colorés, ont été installé dans le palais. Cette construction eue lieu en 1906-1907.


PREMIERE EXPANSION DU PALAIS AL-SEIF

Trois ans après, cheik Mubarak a décidé de prolonger son palais en s'ajoutant sur une autre aile, qui a été construite en utilisant le même modèle architectural. Vers la fin de 1910, le bâtiment a été accompli et il est devenu un des plus belle au Kowéit. Cheik Mubarak a accueilli beaucoup d'invités dans son palais, y compris l'explorateur danois et de photgrapher Ronkier Lens en 1912, et le Viceroy britannique en l'Inde en 1915.


L'ELECTRICTE VIENT AU PALAIS

Un contrat avec un ingénieur indien nommé Bijankar, le 14 octobre 1912, pour éclairer le palais Al-Seif par un générateur qui fonctionne à l'huile. Le premier éclairage électrique dans l'histoire a eu lieu au palais Al-Seif le 28 avril 1913.


PALAIS AL-SEIF PENDANT LE REGNE DE CHEIKH SALEM AL-MUBARAK AL-SABAH

Le 7 février 1917, le Cheikh Salem Al-Mubarak est devenu le gouverneur du Koweït : il installa un escalier reliant le premier étage au rez-de-chaussé, écrivant dessus le proverbe : "Si cela durait pour les autres, votre tour ne serait pas venu".


PALAIS AL-SEIF PENDANT LE REGNE DU CHEIKH AHMED AL-JABER AL-SABAH

Le générateur d'huile à été abandonné après que l'électricité a été présenté dans l'ensemble du pays en 1933. Des ponts en bois qui avaient été utilisé pour relier diverses parties du palais ont été démolis et remplacés par ceux fait à partir du ciment. L'aile occidentale, située près de la mer, a également été prolongée.


PALAIS AL-SEIF PENDANT LE REGNE DU CHEIKH ABDULLAH AL-SABAH

La découverte d'huile a joué un rôle essentiel en revitalisant l'économie koweitienne, et ouvrant le Koweït au reste du monde. Cheikh Abdullah Al-Salem a donc décidé que le temps était venu de construire un nouveau palais du côté oriental de la cour centrale du palais Al-Seif. Des bâtiments qui s'étaient précédemment tenus sur cet emplacement ont été démolis, pour faire place au nouveau palais. Conçu par un ingénieur architectural britannique et construit en 1964n le palais a été bientôt identifié comme l'un des plus beaux palais du Koweït.


PALAIS AL-SEIF PENDANT LE REGNE DU CHEIKH SABAH AL-SALEM AL-SABAH

La reconstruction du palais a continué pendant le règne de Cheikh Sabah Al-Salem Al-Sabah. Deux étages supplémentaires ont arqué le bâtiment, carrelé en jaune et bleu. Des jardin aménagé en parc ont été également crée, et un poteau de drapeau installé, d'où le pavillon du Koweït pouvait être hissé.


PALAIS AL-SEIF PENDANT LE REGNE DU CHEIKH JABER AL-AHMAD AL-JABER AL-SABAH

Plusieurs bâtiments ont été ajouté au palais Al-Seif, y compris la suite de son Altesse, ainsi qu'un duplexe privé pour loger les divers départements de l'Amiri Diwan, tel que le centre pour les documents historiques.


LA RECONSTRUCTION DU VIEUX PALAIS AL-SEIF

Le 23 juillet 1983, un feu provoqué par un short électrique, a éclaté dans un des bâtiments du vieux palais de Seif. Les flammes, atteignant aussi haut que le toit, ont englouti un certain nombre de bâtiments, les ramenant à la cendre. Ce qui est resté du palais de Seif plus tard a été détruit pendant l'invasion irakienne, en particulier la tour d'horloge.

Après la libération du Kowéit, on l'a décidé que palais de Seif devrait être reconstruit afin d'établir de nouveaux bâtiments pour l'Amiri Diwan, le Diwan du prince de couronne, le Diwan du Cabinet et du secrétariat général du Cabinet ainsi que ses départements.


LA TOUR D'HORLOGE

La structure externe du palais de Seif a été divisée en différentes sections chacune avec différentes tailles et façades de sorte qu'elle ait ressemblé à un vieux château.

Donnant sur ceci, est la tour d'horloge qui a un petit dôme, plaquée en or. Du côté du sud du palais est une cour ouverte, avec une série de voûtes de 30 pieds d'hauteur qui forment un couloir sauté à l'entrée principale. Derrière le ce stands le palais, qui est du côté oriental de la cour originale. Le plancher supérieur est également arqué et soutient une ressemblance remarquable au palais original de Seif. Les deux bâtiments sont reliés par un concourse nouvellement établi.

L'intérieur du palais est caractérisé par l'espace et la lumière - des plafonds hauts et les voûtes élevées sont découpés dans le modèle et encore d'arabesque ornementés par la céramique de Persian dans diverses nuances de bleu et de turquoise. Des chandeliers andalous ont été employés pour allumer le palais.


LE BATIMENT D' AMIRI DIWAN DANS LE NOUVEAU PALAIS AL-SEIF
(BATIMENT 100)

Le bâtiment de trois étages occupe un secteur d'environ 35000 sq/m, et inclut les bureaux de son altesse l'Amir en plus de 125 bureaux de personnel.

L'entrée officielle sur le rez-de-chaussée mène à un hall de double-taille qui a été construit en utilisant " Rosa le marbre de Castello Portogalo ". Le plafond voûté est couronné avec un énorme chandelier, pesant des 5 tonnes de chancellement tandis que les fontaines jouent dans les cours de chaque côté de l'entrée. Le hall officiel de la réception de Son altesse l'Amir est 250 sq/m et a un plafond de marbre et des chandeliers magnifiques. Le plancher est également de marbre et couvert de belles couvertures persanes. Il y a un certain nombre de plus petits halls de réception pour toutes les réunions et régale son altesse l'Amir souhaite conduire. Le bâtiment inclut également les salles spéciales pour VIP's et fonctionnaires supérieurs.

Fixez le stationnement et les salles de service sont dans un sous-sol énorme relié au bâtiment.

 

عربي English